L'AMOUR D'ALLAH

FORUM DE DISCUSSION POUR SOEURS MUSULMANES
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La médisance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 109
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: La médisance   Sam 23 Aoû - 12:40

La médisance est le fait de dire du mal d'un frère ou d'une soeur ou quelque chose qui ne lui plairait pas, pendant son absence, sans aucune nécessité.

Donc il a pas médisance si on dit du bien sur la personne, si on dit du mal d'un non-musulman, si la personne est présente et si ce qu'on dit est nécessaire dans un intérêt légal.

Il a différents degrés, le plus grave étant de dénigrer un musulman, de le mépriser, de l'humilier, de lui ôter le respect et de violer son honneur.

Source : http://www.aceiweb.org/medisance.htm


Elle implique 3 personnes : celle qui médit, celle qui écoute et celle dont on parle. Ces 3 personnes auront à en répondre le jour du jugement dernier.


Interdiction de la médisance :


Versets du Coran en rapport avec la médisance :


Citation :
"...Ne médisez pas les uns des autres. Est-ce que l'un de vous aimerait manger la chair du cadavre de son frère? Cela vous répugne évidemment. Craignez pieusement Dieu ! Dieu agrée toujours le retour des repentis et Il est infiniment miséricordieux".
(Sourate 49, verset 12)


Citation :
"Ne te laisse pas aller à ce dont tu n'as aucune science : l'ouïe, la vue et le coeur, tout cela aura à en rendre compte"
(Sourate 17, verset 36)


Citation :
"Il ne prononce pas une parole sans qu'il n'ait à ses côtés un observateur bien prédisposé (à ce rôle)"
(Sourate 50, verset 18)



Voici quelques hadiths :


Selon Abou Hourayra (que Dieu soit satisfait de lui), le Prophète islamique a dit :
Citation :
"Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu'il dise une bonne chose ou se taise".



Abou Musa (que Dieu soit satisfait de lui) rapporte :
Citation :
"Je dis une fois : "Ô Messager de Dieu ! Quel est le meilleur musulman?".
Il dit :
Citation :
"Celui dont les musulmans (ou les gens) sont à l'abri de sa langue et de sa main".


Selon Abou Hourayra (que Dieu soit satisfait de lui), le Messager de Dieu islamique a dit :
Citation :
"Savez-vous ce qu'est la médisance?"
. Ils dirent :
Citation :
"Dieu et Son Messager le savent mieux que nous"
. Il dit :
Citation :
"C'est quand tu dis à propos de ton frère des choses qu'il n'aime pas"
. On dit :
Citation :
"Que penses-tu si ce que je dis à propos de mon frère existe réellement?"
. Il dit :
Citation :
"Si ce que tu dis de lui est vrai, alors tu as médit de lui ; et si ce n'est pas vrai, tu as proféré à son encontre un mensonge effronté".


La médisance permise :

La médisance est permise dans 6 cas :


1) Pour dénoncer quelqu'un auprès d'une personne ayant le pouvoir de donner justice si une personne nous a fait subir une injustice.

2) Quand cette médisance peut aider une personne à faire cesser une action réprouvée ou à remettre sur le droit chemin quelqu'un qui désobéit à Dieu.

3) Quand on demande un avis de jurisprudence à une personne compétente.

4) Quand il s'agit de prévenir les musulmans d'un mal ou de leur donner le bon conseil. Il a plusieurs aspects :

a) Le fait de dénoncer le peu de fiabilité de ceux qui rapporte de faux hadiths ou le fait de dénoncer le faux témoins.

b) Le fait de prendre avis de quelqu'un sur un futur gendre, un futur associé... Celui à qui on demande son avis ne doit pas taire les défauts de la personne en question, mais doit les dévoiler pour donner bon conseil.

c) Le fait de mettre en garde un étudiant qui va régulièrement chez un innovateur ou un dévoyé pour s'instruire chez lui, en ayant pris soin de bien vérifier l'information avant.

d) Le fait d'attirer l'attention du chef d'Etat sur quelqu'un qu'il a chargé de l'administration d'une province sans qu'il soit digne ou bien par incapacité, ou pour mauvaise conduite, ou par manque de perspicacité ou autre chose pareil.

5) Il est permis de médire de quelqu'un qui fait au grand jour des choses interdites, tels que la consommation de vin, impôts injustes, abus de pouvoir... Il est permis de la dénoncer, sans dénoncer les défauts qu'il cache.

6) Quand quelqu'un à pour surnom un défaut. Il est permis de le nommer ainsi, mais il est préférable de le nommer autrement.

Source : Riyad as-Salihin (le jardin des vertueux) de l'Imam Mohieddin Annawami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bismillah.forumactif.org
 
La médisance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'AMOUR D'ALLAH :: Le comportement d'une musulmane-
Sauter vers: